fbpx

Auto-entrepreneurs : quels sont les changements à prévoir en 2018 ?

L’année 2018 est marquée par de nombreux changements pour les auto-entrepreneurs. Pour commencer, exit cette appellation ! Désormais, vous êtes un micro-entrepreneur… et ce n’est pas tout à fait pareil. Pour bien comprendre tous les changements qui vous attendent en 2018, nous avons dressé une liste des principales évolutions.

More...

Le plafond du chiffre d’affaires en forte hausse

Conformément à ses déclarations, le président de la République, Emmanuel Macron, a initié une réforme permettant de revoir à la hausse les plafonds du chiffre d’affaires.

Désormais, les professionnels évoluant dans le secteur de la vente de marchandises disposent d’un plafond s’élevant à 170 000 euros.

Quant aux prestataires de services et aux professions libérales, leur chiffre d’affaires peut désormais atteindre les 70 000 euros.

Les changements relatifs à la TVA

La hausse des plafonds s’accompagne aussi d’une réforme sur la TVA. Les plafonds permettant de bénéficier de son exonération n’ont pas doublé.

À cet effet, si le micro-entrepreneur dépasse un chiffre d’affaires de 82 000€ pour une activité commerciale et de 33 200€ pour une prestation de service, ou une activité libérale, il devra s’acquitter de la TVA.

Voir : Calculatrice HT, TTC et TVA

Des taux de cotisations en baisse

Suite à la réforme de la CSG, une réduction des taux de cotisations est prévue. Cette année, ils seront de :

  • 12,8 % pour les activités commerciales (BIC)
  • 22 % pour les prestations de service (artisanale et commerciales -BIC/BNC)
  • 22 % pour les activités libérales (BNC)

Cette baisse entraînera inévitablement celle des taux relatifs à l’aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise (ACCRE).

L’obligation de recourir à un logiciel de facturation

Si de nombreux secteurs d’activité sont désormais dans l’obligation de recourir à un logiciel de facturation, les changements prévus pour 2018 ne prévoient pas d’obliger les micro-entrepreneurs à utiliser cette solution.

Néanmoins, il est conseillé de se préparer à cette éventualité. Malgré votre potentielle réticence, sachez qu’un tel logiciel de facturation est très pratique pour gérer au mieux votre activité. Vous avez une meilleure vision de votre activité, ce qui vous permet un gain de temps et d’argent.

Besoin d’un logiciel de facturation ?

Découvrez LEADLIST, pour simplifier votre facturation et vos animations commerciales à partir d’un fichier clients.

Découvrir LEADLIST

Modifications relatives aux obligations de télédéclaration

Le décret n° 2017-700 adopté le 2 mai 2017 baisse le seuil de chiffre d’affaires à partir duquel le micro-entrepreneur doit faire une déclaration en ligne.

Ce seuil est désormais de 20 700 € pour les activités commerciales et de 8 275 € pour les prestataires de service, ainsi que les professions libérales.

Calcul des trimestres de retraite en fonction du CA réalisé

En tant qu’auto-entrepreneur, vous cotisez aussi pour votre retraite. Néanmoins, pour valider vos trimestres, vous devez réaliser un chiffre d’affaires minimum.

Nous ne savons pas encore si des changements sont prévus en 2018. Actuellement, ces montants sont de :

  • 3 510 € pour les activités relatives au commerce
  • 2 020 € pour les BIC (prestations de services ou artisanales)
  • 2 320 € pour les BNC (activités libérales).

La fin du régime social des indépendants (RSI)

À compter de début janvier 2018, le régime social des indépendants sera progressivement confié au régime général. Cette phase de transition va se prolonger durant 2 ans. Toutes les modalités relatives à ce changement ne sont pas encore définies. Cependant, les agences de Sécurité Sociale vont s’ouvrir aux indépendants pour répondre à leurs questions et les aiguiller sur les nouvelles démarches.

Changement concernant l’indemnité journalière

Le décret du 24 avril 2017 change les règles concernant les indemnisations d’arrêt de travail. Jusqu’à présent, les auto-entrepreneurs disposaient d’un délai de carence de 7 jours en cas de maladie ou de 3 jours en cas d’hospitalisation. Avec la réforme, le délai de carence pour maladie est ramené à 3 jours. Par contre, aucune indemnité ne sera versée lors d’un arrêt de travail inférieur à 7 jours.

Le prélèvement de l’impôt sur le revenu repoussé

Les micro-entrepreneurs auront aussi le droit au prélèvement à la source. L’impôt sur le revenu sera calculé sur la base des revenus de l’année précédente. Il sera ensuite prélevé de manière mensuelle ou trimestrielle, selon votre choix.

Cependant, cette réforme n’interviendra pas en 2018. Le Premier Ministre, Edouard Philippe, l’a repoussé en 2019.

Avec ces nouvelles informations, vous êtes en mesure de préparer au mieux votre activité professionnelle !

Auto-entrepreneurs : quels sont les changements à prévoir en 2018 ?
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Fabien Berthoux

Créateur de LEADLIST. Quand je ne m'occupe pas de créer le contenu du blog, j'aide les entrepreneurs à booster leur business en ligne avec de la création de contenus SEO ! Découvrir LEADTEXT.

Laisser un commentaire

Simplifiez la gestion de votre TPE avec LEADLIST

4 logiciels de caisse gratuits pour votre commerce physique et digital

Fermer