Comment calculer un tarif horaire ?

Avant de vous lancer officiellement dans la recherche de clients, prenez soin de bien définir votre tarif horaire. Grâce à lui, vous pourrez éditer des devis justes et commencer à vivre de votre activité freelance. Cependant, un mauvais calcul ou l’oubli d’une charge peut totalement changer la donne ! La rémunération reçue sera alors bien en dessous du salaire prévu…

Alors, pour être sûr de calculer au mieux votre tarif horaire, suivez nos conseils !

More...

Les éléments pour fixer ses tarifs

Pour commencer, vous devez définir le montant que vous souhaitez percevoir à la fin du mois. Autrement dit : vous devez fixer votre salaire. Bien entendu, celui-ci doit être cohérent avec votre expérience et votre marché.

Votre niveau d’expertise

Vos prix augmenteront avec le temps. Mais, en attendant, si vous débutez dans votre activité, vos tarifs doivent rester au niveau « junior ». Par contre, si vous avez déjà plusieurs années d’expérience, vous pourrez proposer des tarifs « senior ». Dans tous les cas, soyez honnête avec vous-même.

Le marché

Combien vos prospects sont-ils prêts à payer vos services ? Pour le savoir, vous n’avez qu’une solution : faire une étude de marché. Pour gagner du temps, faites des recherches sur internet ou tournez-vous vers des sites spécialisés pour obtenir des chiffres fiables.

Nous vous conseillons de regarder les statistiques de l’INSEE, mais aussi du côté de Xerfi.

La concurrence

Pour fixer vos tarifs, un petit tour sur les sites des concurrents est indispensable.

Vous pourrez évaluer leur niveau d’expertise, les services qu’ils proposent et parfois, leurs tarifs. L’objectif est de vous situer sur le marché.

C’est le moment de voir si vous pouvez apporter un service supplémentaire pour vous démarquer.

Cet état des lieux de l’offre vous aide aussi à positionner vos tarifs. S’il y a très peu de concurrents, c’est un très bon point !

Vous pourrez facturer plus cher. À l’inverse, si le secteur est très concurrentiel, vous devrez peut-être revoir vos prétentions à la baisse, le temps de vous imposer comme une référence.

Établir la liste des frais à déduire

Ensuite, vous devez lister toutes les charges qui vont être déduites de votre rémunération.

Il est important de n’en oublier aucune !

La liste des frais qui pèsent sur une entreprise diffère d’une activité à l’autre. Le statut juridique occasionne aussi des prélèvements différents. Néanmoins, vous aurez forcément 2 charges lourdes : les cotisations sociales et les frais de fonctionnement.

Les cotisations sociales

Si vous avez choisi le statut de micro-entrepreneur, comptez environ 30% de charges sur votre chiffre d’affaires. Cela inclut la cotisation sociale, mais aussi le prélèvement libératoire sur l’impôt, ainsi qu’une potentielle CFE.

Pour les statuts d’entrepreneur unique (EURL, EI), il faudra enlever 50% de votre bénéfice durant votre calcul.

Les frais de fonctionnement

Pour exercer votre activité, vous aurez certainement besoin de matériel, d’outils, de logiciels.

Pensez à tout : logiciel de To Do List, logiciel de comptabilité, électricité, internet, forfait téléphone, outils de communication, location de bureau…

Additionnez le coût total de ces frais, vous en aurez besoin pour calculer votre taux horaire.

Les étapes du calcul du taux horaire

C’est parti pour le calcul de votre tarif horaire, étape par étape. À la fin, nous vous proposerons un exemple concret pour que vous puissiez mieux comprendre la formule.

  1. Partez de la rémunération mensuelle souhaitée.
  2. Ajoutez 30% pour les charges (ou 50% si vous avez un statut autre que la micro-entreprise).
  3. Ajoutez 10% qui correspondent à vos congés payés (vous verrez, cela vous sera très utile après plusieurs mois d’entrepreneuriat !).
  4. Ajoutez vos frais de fonctionnement. À cette étape, vous obtenez le chiffre d’affaires nécessaires pour payer vos factures et obtenir un salaire relatif à vos attentes.
  5. Divisez ce chiffre par la moyenne d’heures facturées dans le mois. Attention à ne pas confondre les heures travaillées et facturées. En effet, vous allez passer du temps sur la prospection, l’administratif et la relation client. Notre conseil : retirez 30% du temps travaillé estimé.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici un exemple concret :

  1. Rémunération souhaitée : 2 800 €
  2. On ajoute les 30% de la micro-entreprise : 3 640€
  3. On anticipe les vacances : 4 004€
  4. On ajoute les frais de fonctionnement. Pour notre exemple, nous dirons qu’ils s’élèvent à 150€ par mois : 4 154€.
  5. Un entrepreneur est rarement à 35h par semaine. Pour se rapprocher de la réalité, prenons une base de 40h, à laquelle nous enlevons les 30% de temps non facturés. Cela fait 28h par semaine, soit 112h par mois.

Votre taux horaire est de 4 154/112 = 37€

La calculatrice gratuite pour définir son taux horaire

Il ne vous reste plus qu’à refaire le calcul en utilisant notre calculatrice et en l’adaptant à votre situation !

Découvrez notre outil gratuit pour calculer votre taux horaire

Calculez votre taux horaire

 

Posez vos questions dans les commentaires 😉

Pensez à partager l’article avec vos collègues.

Comment calculer un tarif horaire ?
4.6 (91.43%) 14 votes

A propos de l'auteur

Fabien Berthoux

Créateur de LEADLIST. Quand je ne m'occupe pas de créer le contenu du blog, j'aide les entrepreneurs à booster leur business en ligne avec de la création de contenus SEO ! Découvrir LEADTEXT.

Laisser un commentaire

Simplifiez la gestion de votre TPE avec LEADLIST